•  Nahia GARAT

Islada


Force, faille, questionnement.
Le paraître ne voile pas encore ces visages.
Retourner à l’état brut du ressenti.
L’enfant c’est moi.

Nahia GARAT

Nahia Garat est née en 1992 à Bayonne.
Dès 2010, elle va à la rencontre de multiples photographes afin de travailler sa pratique photographique. Cette expérience d’assistanat sur Bordeaux et au Pays basque durera un an et demi. Elle approche ainsi divers domaines tel que la presse, le studio, le laboratoire numérique et argentique.
Sa rencontre, avec Jean-Luc Chapin (membre de l’agence Vu), fut décisive dans sa façon d’appréhender la photographie d’auteur.
Dès 2012, elle conforte sa formation durant deux ans à l’école de photographie toulousaine, l’ETPA.
Dirigée par une démarche introspective, sa photographie est portée par un jeu de confrontation par l’action qu’elle crée, mettant en avant le sens de l’image plutôt que sa valeur esthétique.
Son écriture se développe tout d’abord en noir et blanc à travers des portraits et des documentaires. Elle bascule ensuite vers des séries couleur bien plus subjectives, afin de capter la singularité à travers des atmosphères indicibles telles que la montagne ou à l’opposé les capitales.
Photographe indépendante particulièrement à l’aise dans le reportage, le documentaire et le portrait, elle travaille régulièrement en lien avec des agences de communication, la presse ainsi que pour des particuliers.
Nahia vit à Bordeaux et travaille en Nouvelle-Aquitaine.

Force, faille, questionnement.
Le paraître ne voile pas encore ces visages.
Retourner à l’état brut du ressenti.
L’enfant c’est moi.